Farandole au château d’Espeyran

Farandole à Espeyran
Édition du vendredi 23 juillet 2010 – midi libre Farandole dans le parc du château

Saint-Gilles Jeux du XIX e siècle aux Portes du temps

Pour la troisième édition, jusqu’au 30 juillet, les Portes du temps se sont ouvertes à Espeyran sous le signe des loisirs au temps de la splendeur du château. À l’entrée de la bâtisse, une tente figurant une machine à remonter le temps permet aux enfants, en passant dans ce sas-labyrinthe, de se replonger dans l’univers du XIX e siècle. Dans le château et dans le parc, six ateliers accueillent les groupes. Le premier, une chasse au trésor en quatre étapes, se déroule autour de l’entomologie, de la botanique, des jeux anciens ou encore du cheval et des voitures. Un deuxième atelier propose la fabrication d’instruments de musique avec des éléments naturels, notamment le roseau, pour faire des crécelles, mirlitons et autres percussions. Un autre atelier, sous la direction de Bendine Boucar,artiste peintre, propose la fabrication de peintures à partir d’éléments naturels, tandis qu’un atelier de sculpture, permet aux enfants de faire un moulage de leur main en trois dimensions. Dans un salon, la compagnie Bao initie les enfants au théâtre d’ombres sur le thème de la chasse, avec la fabrication de marottes articulées. Enfin, dans le parc, un atelier concert amène les enfants à réaliser un concert avec les instruments fabriqués précédemment, mais également soutenus par un accordéon. Ces ateliers sont proposés sur des parcours de trois jours, par groupe de cinquante enfants. Ce qui au total permettra à plus de 1 200 enfants venus de centres de loisirs, de centre sociaux et autres structures, de participer à des activités culturelles de qualité. Car la philosophie de l’opération Portes du temps est, selon, M. Camplo, directeur du site d’Espeyran, « de permettre à des enfants de milieux défavorisés et qui ne partent pas en vacances de découvrir le patrimoine culturel de manière ludique et active »

Laisser un commentaire